Les travaux de réfection de la voirie, qui étaient censés bloquer notre rue pendant 3 semaines, n'auront finalement duré qu'une semaine. Plus de tracteurs, pelleteuses, bulldozers et autres monstres pétaradants à contempler sur le chemin de la crèche, le chagrin de Gaston est immense.