Vous n’êtes pas sans savoir (mais en fait, si ça se trouve non, vous n’en savez rien…) mais depuis début 2012, je suis devenue une vraie travailleuse, du genre de ceux qui ne partent pas en week-end le mardi soir, doivent poser leurs congés, prendre le métro le matin — mais qui ont des tickets restaurant pour se consoler. Une salariée, quoi. Ça explique (mais ça n’excuse sans doute pas) que je sois moins productive par ici. 

Mais comme je suis le genre de fille qui aime bien se créer des contraintes, j’ai entamé un projet de longue haleine, consistant à caricaturer mes collègues. On n’est pour l'instant que 25, mais vu le temps qu’il me faut pour faire chaque portrait et la cadence à laquelle on recrute, je pense que c'est un projet sans fin. Et puis c’est bien, ce genre d’initiative, ça créé des tensions ( « attends mais j'ai pas les yeux comme ça », « tu veux pas me faire un peu plus beau gosse ? », « Clotilde depuis que t’as fait mon portrait je réfléchis sérieusement à une rhinoplastie »…). C’est un peu relou, mais comme j’adore les conflits (encore plus quand j’en suis à l’origine), je suis hyper contente.

Voilà voilà, j’arrête de raconter ma vie et je vous présente…

Anne (celle pour qui j’ai entamé la série, à l’occasion de son pot de départ… donc oui techniquement elle n’est plus ma collègue, mais c’est pas grave)

Jérôme

Marc

Cécile

À suivre, donc !